L'École des Arts Joailliers présente Daniel Brush — 14 Septembre 2017

Pour sa deuxième exposition événement, L’École des Arts Joailliers met à l’honneur l’artiste américain polymorphe Daniel Brush.

Du 13 au 31 octobre, L’exposition de L’École permet désormais au public français de découvrir les créations d’un artiste qui se dé nit au-delà de toute catégorie. Artisanal et expérimental, intemporel et multidirectionnel, le travail de Daniel Brush touche à la joaillerie, au dessin, à la sculpture et au dessin, avec une passion pour les matières et les formes singulières, et des inspirations allant du théâtre Noh à l’art précolombien.
 
Le travail de Daniel Brush a fait l’objet en 2012 d’une exposition personnelle au Museum of Arts and Design de New York.

La sélection des pièces exposées sera centrée sur les colliers du livre Necks et les manchettes. Elle offrira également un aperçu du riche univers créatif de Daniel Brush, avec notamment des tableaux et d’autres objets d’art produits par l’artiste ces dernières années.
 
Exposition ouverte du lundi au samedi de 14h à 19h.
Entrée de l’exposition : 31, rue Danielle Casanova, 75001 Paris.
Accès libre.
 

L'École est de retour à Hong Kong ! — 28 Juillet 2017

Pour la 3ème fois, L’Ecole des Arts Joailliers sera de retour à Hong Kong du 16 september au 1er octobre 2017, au MQ creative design hub.
Pendant 2 semaines s'y dérouleront des cours, des ateliers créatifs et des conférence.
Pour en savoir plus sur le programme et vous inscrire, n'hésitez pas à visiter notre site web dédié à l'événement.

 

L'émeraude : Mythes et Légendes — 25 Juillet 2017

Mythes et legends de l’émeraude : une série de 4 épisodes, réalisée par The French Jewelry Post - http://www.thefrenchjewelrypost.com, et animée par nos professeurs et historiens de l'art, Inezita Gay Eckel et Gislain Aucremanne.

Mythes et legendes de l’émeraude : les origines

Lorsque l’on regarde attentivement de splendides émeraudes, on se demande parfois où et quand elles ont été trouvées, mais également comment elles furent la source de récits proches du mythe. Un exemple : les mines de Cléopâtre : réalité ou fiction ?

Le pendentif Helyar: une émeraude chérie à travers les âges

Ce joyau britannique a dissimulé un surprenant message sur un secret de famille datant de plus de 350 ans. Suivez-nous pour le décoder.

FuFura & Tena : la naissance des émeraudes

Puissant symbole pour les anciens, les émeraudes de Muzo sont la source de légendes étonnantes. Redécouvrons l’un de ces récits, au cœur des terres de Colombie.

Le voyage de la Bérénice

Echangées depuis des siècles, certaines émeraudes ont voyagé à travers le monde. De la Colombie à la France, en passant par le Portugal et l’Inde, suivons l’épopée de celle qu’on a appelé « La Bérénice ».

Exposition Medusa : Bijoux et Taboux — 11 Mai 2017

Rejoignez-nous ce jeudi 7 septembre lors de notre conférence pour rencontrer et poser vos questions à Michèle Heuzé et Anne Dressen, les deux commissaires de l’exposition « Medusa, Bijou et Tabous », à découvrir jusqu’au 5 novembre au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris.

Le catalogue de l’exposition a été réalisé grâce au soutien de L’École des Arts Joaillers.
En soutenant la recherche et l’enseignement tout en accompagnant des projets culturels comme l’exposition « Medusa, bijoux et tabous », L’École des Arts Joailliers participe à la diffusion de la culture joaillière et confirme son engagement en faveur de la création.

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente MEDUSA, une exposition portant un regard contemporain et inédit sur le bijou, qui révèle certains tabous.

Tout comme le visage de Méduse dans la mythologie grecque, le bijou attire et trouble celui qui le conçoit, le regarde ou le porte. Objet au statut ambigu, à mi- chemin entre parure et sculpture, il reste l’une des formes d’expression artistique les plus anciennes et universelles bien qu’il ne soit pas nécessairement considéré comme une œuvre d’art. Il est en effet souvent perçu comme trop près du corps, trop féminin, précieux, ornemental, ou primitif.
Mais il doit aux artistes d’avant-garde et aux créateurs contemporains d’avoir été réinventé, transformé et éloigné de ses propres traditions.
Dans la continuité des expositions collectives et transversales du musée, comme « L’Hiver de l’Amour », « Playback », « Decorum », MEDUSA entend interroger les frontières traditionnelles de l’art, en reconsidérant, avec la complicité des artistes, les questions de l’artisanat, du décoratif, de la mode, de la culture pop.
L’exposition réunit plus de 400 bijoux : réalisés par des artistes (Anni Albers, Man Ray, Meret Oppenheim, Alexander Calder, Salvador Dali, Louise Bourgeois, Lucio Fontana, Niki de Saint Phalle, Fabrice Gygi, Thomas Hirschhorn, Danny McDonald, Sylvie Auvray...), des bijoutiers d’avant-garde et de designers (René Lalique, Suzanne Belperron, Line Vautrin, Art Smith, Tony Duquette, Bless, Nervous System...), mais aussi des bijoutiers contemporains (Gijs Bakker, Otto Künzli, Karl Fristch, Dorothea Prühl, Seulgi Kwon, Sophie Hanagarth...) ou encore des joailliers (Cartier, Van Cleef & Arpels, Victoire de Castellane, Buccellati...), ainsi que des pièces anonymes, plus anciennes ou non-occidentales (de la Préhistoire, du Moyen-Age, des bijoux amérindiens, du punk et du rap au bijou fantaisie...).
Ces pièces, connues et méconnues, uniques, multiples, faites à la main, industriellement, ou par ordinateur, mélangent des esthétiques raffinées, artisanales, amateures, ou au contraire futuristes. Elles vont parfois bien au-delà du bijou et n’hésitent pas à explorer des usages inhabituels.
L’exposition s’articule autour de quatre thématiques : l’identité, la valeur, le corps, et le rite. Chaque section part des a priori souvent négatifs qui entourent les bijoux, pour mieux les déconstruire, et révéler, in fine, la force subversive et performative qui les sous-tend.
Une vingtaine d’installations d’artistes contemporains (Mike Kelley, Leonor Antunes, Jean-Marie Appriou, Atelier E.B, Liz Craft...) rythme le parcours en écho avec les sections de l’exposition. Les œuvres présentées questionnent les problématiques du décor, et de l’ornement et ancrent notre relation au bijou dans un rapport élargi au corps et au monde.
 
Informations pratiques :
 
Musée d’Art moderne
de la Ville de Paris
11 Avenue du Président Wilson 75116 Paris
Tel. 01 53 67 40 00
 
Ouvert du mardi au dimanche De10hà18h
Nocturne le jeudi jusqu’à 22h
 
Plein tarif : 10 € Tarif réduit : 7 €
Billet combiné (2 expositions) Plein tarif : 15 € Tarif réduit : 11 €
 
Renseignements et réservations Tel. 01 53 67 40 80
 

Discover our new course : le gouaché en haute joaillerie, la couleur — 11 Mai 2017

En joaillerie, la création d'un bijou est une œuvre collective dont le croquis est le premier pas. Le gouaché est un dessin technique qui guidera toutes les « mains » qui participent à la création du bijou. Les maquettiste, joailliers, gemmologues, polisseurs, ou sertisseurs s’y réfèrent à chaque étape. Il préfigure le bijou, en volume et en couleur. Lors de ce cours, vous decouvrirez comment le dessinateur associe la maîtrise de la couleur à celle de la lumière pour représenter les pierres. Du cabochon à la pierre facettée, vous appliquerez les techniques de gouaché qui donnent vie aux pierres.