La recherche

LECOLE-Library

Avant tout lieu de diffusion de la culture joaillière, à travers les cours, les conférences, les expositions et les publications, L’École des Arts Joailliers est aussi, grâce à la recherche, un lieu de construction du savoir joaillier.

La création en 2017 d’un département Recherche a permis à L’École d’ouvrir d’importants chantiers et d’explorer des champs du savoir peu ou pas connus. Pas moins d’une dizaine de programmes de recherche ont été initiés depuis 2017 sur des sujets aussi divers que le commerce de la perle entre le Moyen Orient et la France au début du XXe siècle, l’histoire du dessin joaillier de la Renaissance à aujourd’hui, les bijoux de la Comédie-Française, le bijou des années 1960 à 1980 ou encore les liens entre le bijou et la littérature. Les fruits de cette recherche viennent nourrir de nouveaux cours, des expositions ou encore des publications.

Ce département dédié à la recherche est également garant de la rigueur des contenus pédagogiques développés et diffusés par L’École, sous toutes leurs formes. Il s’assure de leur exactitude, de leur actualité et de leur pertinence.

Des liens sont tissés avec de grandes institutions comme le Muséum national d’Histoire naturelle ou la Comédie-Française autour de chantiers de recherche communs, qui ouvrent sur des publications ou des expositions. Les liens avec l’université ne sont pas en reste. L’École des Arts Joailliers soutient depuis plusieurs années la recherche universitaire : après avoir financé une thèse de doctorat pendant trois ans, consacrée à Jean-Baptiste Tavernier (1605-1689), L’École a créé en 2019, des bourses d’étude destinées à aider des étudiants inscrits en Master recherche et travaillant sur des sujets joailliers, soit en histoire de l’art, soit en gemmologie. Dispositif pérenne, ces bourses sont proposées chaque année sur concours.

Afin de valoriser la recherche et d’en diffuser les résultats, L’École organise régulièrement des journées d’études : « Jeunes chercheurs » (2019 et 2021), « Géopolitique des gemmes » (2020), « Joaillerie et abstraction chez les artistes et créatrices du XXe siècle » (2021, au Centre Pompidou et en lien avec l’exposition « Elles font l’abstraction »). Avec ces journées d’études, L’École s’ouvre ainsi aux problématiques du monde contemporain, conformément à sa mission d’aborder le sujet joaillier de manière large et pluridisciplinaire, dans un double regard dirigé vers le passé comme l’avenir. Ces journées sont conçues comme des moments de rencontre et de dialogue, à l’image de L’École, lieu de partage et d’échange.