Visite guidée LIVE de l’exposition « Pierres gravées »

Conférence en ligne en direct

XVIe siècle, Hercule, Camée en sardonyx, cadre en bronze doré, Collection Guy Ladrière, Photo Benjamin Chelly

GRATUITE SUR INSCRIPTION — Cette conférence en ligne sera retransmise en direct depuis l'exposition "Pierres gravées" de L’École des Arts Joailliers à Paris. 

Du 12 mai au 1er octobre 2022, L’École des Arts Joailliers présente une exposition racontant l’histoire de l’art des pierres gravées de l’Antiquité au XIXe siècle. Issus d’une exceptionnelle collection privée, intailles grecques et néoclassiques, camées antiques et médiévaux, petites sculptures d’époque impériale, bagues signets mérovingiennes, anneaux épiscopaux sont réunis pour évoquer toutes les facettes de l’art plurimillénaire de la glyptique.

Philippe Malgouyres, Conservateur en chef du Patrimoine au musée du Louvre et commissaire de l’exposition, et Gislain Aucremanne, historien du bijou à L’École des Arts Joailliers, vous proposeront une véritable initiation à l’histoire de la glyptique à travers les quelque deux cents pièces exposées, permettant de présenter un panorama continu de techniques et de styles, de l’Antiquité grecque au XIXe siècle.

Avec Philippe Malgouyres, Historien de l’Art, Conservateur en chef du patrimoine au Département des Objets d’Art du musée du Louvre et Commissaire de l’exposition
& Gislain Aucremanne, Historien de l’Art, spécialiste du bijou ancien et Responsable des conférences de L’École des Arts Joailliers.

Cette conférence en ligne sera retransmise en direct depuis l'exposition "Pierres gravées" de L’École des Arts Joailliers à Paris. 
Cette conférence en ligne est gratuite sur inscription. 

Trois créneaux vous sont proposés :

Mercredi 1er juin à 19h,
en français

INSCRIVEZ-VOUS

Jeudi 2 juin à 13h, en anglais,
avec traduction simultanées en cantonais, mandarin et japonais

INSCRIVEZ-VOUS

Jeudi 2 juin à 19h,
en anglais
INSCRIVEZ-VOUS
 

Photo: Italie XVIe siècle, Hercule, Camée en sardonyx, cadre en bronze doré, Collection Guy Ladrière, Photo Benjamin Chelly